Navigation Menu+

Le pacte de compétitivité pour les entreprises

Le pacte de compétitivité pour les entreprises

Le pacte de compétitivité pour les entreprises est prolongé par pacte pour la croissance et l’emploi. C’est une initiative ayant pour objectif de raffermir les entreprises françaises pour qu’elles aient la force de se repositionner durablement et d’une manière combattive vis-à-vis de la concurrence internationale, sans pourtant minimiser la réalité nationale. 

Cette initiative s’accroche à 8 leviers de compétitivité détaillés en 35 décisions concrètes. Le pacte de compétitivité  renforce l’attractivité  de la France, et les attentes des investisseurs, notamment les étrangers, sont répondus dans divers domaines.

Une baisse du coût du travail

Parmi les avantages fournis par le pacte de compétitivité à l’endroit des investisseurs étrangers, il y a la réduction de l’impôt, la réduction des coûts de l’entreprise, l’accès aux financements appropriés  et de proximité, la consolidation des incitations à l’innovation soutenue par un crédit d’impôt recherche, la simplification et stabilisation de l’environnement réglementaire, fiscal, administratif  et surtout un accueil attirant les talents étrangers et la réduction du coût du travail. Notamment la baisse du coût du travail est un élément essentiel et une mesure phare dans le cadre du pacte de compétitivité. Le crédit d’impôt pour  la compétitivité et l’emploi (CICE) est créé concrétisant une réduction d’impôt en faveur des entreprises et calculée sur la masse salariale. En effet, autant l’entreprise recrute du personnel, autant elle profite de la baisse de l’impôt.

Simplification de la vie des entreprises

A noter que la France dispose suffisamment d’épargne, mais la proportion affectée pour financer les entreprises n’était  pas très significative jusqu’ici. Ainsi, la simplification pour les entreprises, faisant partie intégrante du pacte de compétitivité, devient une politique structurelle favorable aux activités économiques. Les procédures sont plus accessibles,   plus expéditifs,  sans pour autant minimiser les droits essentiels et les protections nécessaires.

La lourdeur administrative est tout simplement éradiquée. Les nouvelles orientations de la politique de simplification de la vie des entreprises étaient annoncées le 06.11.2012 sous la directive de SEM Président de la République. Une approche innovante est mise en œuvre pour encadrer les mesures de simplification qui doivent être ajustées sur les nécessités réelles des entreprises.